© 2017 by XLGD architectures

VUB, Vertical Urban Biotop

L’hyper-densité verticale

Paris

Dans le cadre de la compétition internationale « Evolo, Skyscrapers 2007 », le gratte ciel est envisagé comme modèle de biotope urbain vertical : VUB, Vertical Urban Biotope. Implantés dans le centre de Paris, sur les traces du plan Voisin de Le Corbusier, les VUB sont une provocation constructive adressée en réponse à la question de l’hyperdensité urbaine.
1 - Les VUB sont superposés à la vieille ville qu’ils préservent, jamais sur le sol vierge de la zone périphérique.
2 - Chaque VUB est desservi par le métro, et correspond verticalement à un croisement de modes de déplacements au sol et en infrastructure.
3 - Chaque ville verticale est constituée en écosystème. Elle possède un métabolisme propre avec plusieurs immeubles qui se superposent dans le temps en phase de croissance puis, le cas échéant, en phase de régression qui s’accompagne d’une évolution de l’enveloppe. La ville verticale est un chantier permanent.
4 - Un « Climax », état le plus stable de l’écosystème, est créé dans une capsule de verre qui abrite chaque ensemble de constructions du VUB.
5 - Les climax abritent les formes de vie végétale, animale et humaine. La double peau abrite un dispositif d’agriculture verticale de micro algues en cassettes. Ces micros algues participent à la production et au stockage de l’énergie nécessaire au fonctionnement du bâtiment.
6 - Les VUB sont des centrales de production d’énergie renouvelable à partir du vent, du soleil et de la biomasse.
7- Chaque VUB est totalement autonome en fluide et énergie. La quantité d’énergie produite en fonction de l’état de la météorologie détermine le niveau de fonctionnement de l’écosysytème. Pas de vent, pas de soleil : pas de travail, comme en cas d’intempéries dans le secteur de l’agriculture ou du BTP.

Maitrise d'Ouvrage

-

Calendrier

concours Evolo 2007. Projet primé

Surface

-

Budget

-