© 2017 by XLGD architectures

Torus pardus

Présentation

Torus pardus: exosquelette d’« alguex » issu de synthèse stéréolithographique. Colonie observée ici à différents stades de développement sur fond sableux par 22 m de fond dans le golfe du Lion en novembre 2017. On remarque la croissance du motif panthère (pardus) des percements qui évolue de façon corrélée à la taille des individus. Le torus pardus sert de support à différents organismes coralligènes, à de nombreuses espèces plus ou moins fixées de vers (polychètes sédentaires et errants, (vers tubicoles) ainsi que d’abris aux espèces benthiques de poissons et de juvéniles. Ces derniers mettent à profit les diamètres de percement et le couvert torique pour se protéger des prédateurs tandis que d’autres espèces (serrans communs, sars, gobies,) trouvent dans la colonie un habitat hybride comparable aux milieux lithiques. En plus du  suivi scientifique de l’évolution de la faune halieutique et des activités de pêche professionnelle et de loisir, cette première colonie de Torus pardus est vraisemblablement destinée à recevoir de nombreuses visites de plongeurs sous-marin. 

Découverte : Xavier Lagurgue, architecte, chercheur CRH-LAVUE. xlagurgue@wanadoo.fr

Représentation 

Images de synthèse : XLGD architectures, Marc Viaud, Quentin de Bernardi,  

Imression 3D : Fab Lab, Ecole Nationale Supérieure d’Architecture, Paris Val de Seine : Yassine Bruneau,  

 

Expérimentation 

Dr Philippe LENFANT. UMR 5110 CNRS/UPVD – CEFREM- Université de Perpignan- Projet de recherche « SAFRAN ».