© 2017 by XLGD architectures

SAFRAN

Résentation de la recherche

Le projet SAFRAN vise à construire en associant des scientifiques provenant des sciences écologiques et des sciences humaines et sociales et des gestionnnaires du Parc Naturel Marin du Golfe du Lion (PNM GdL), une démarche de recherche innovante et pluridisciplinaire dans le but d’analyser l’impact des activités anthropiques sur les services écosystémiques.

Cliquez sur l'icone ci-dessus

pour télécharger une présentation complète

Le projet s’appuiera sur le terrain d’étude du PNM GdL et se développera en trois étapes. Dans un premier temps, nous chercherons à identifier par un travail sur les données disponibles, les composantes de l’écosystème littoral et marin (acteurs, ressources, environnement, interactions et services écosystémiques impliqués) pour construire une représentation du territoire du PNM GdL. Puis, nous envisagerons différents scénarios d’aménagement de l’espace littoral et marin représentant autant d’options de planifications de l’action des gestionnaires du parc et permettant de situer et d’inscrire l’action des instances de gouvernance du parc à la fois temporellement (à court, moyen et long terme) et spatialement en cohérence avec les espaces environnants (réserve de Cerbère Banyuls, aires protégées de Catalogne du Sud, Région Languedoc-Roussillon,…). Nous analyserons l’impact de ces aménagements sur les services écosystémiques. Enfin, nous traduirons les résultats des scénarios en représentations visibles dans le but de permettre aux acteurs et aux usagers du territoire de se projeter dans le temps long des politiques environnementales et d’aménagement du territoire.

Le développement du projet mobilisera deux types d’outils :

- Un travail de modélisation prospective basé sur le développement d’un système multi-agents pour comprendre les interactions et rétroactions entre les composantes humaines et naturelles du socio-écosystème côtier et explorer diverses images du futur résultant de scénarios d’aménagement du territoire

- Un travail de représentation venant compléter le travail de modélisation pour permettre le partage des connaissances entre les acteurs et leur implication/participation dans le travail de modélisation.

 

Les différentes étapes ainsi que le développement des outils seront réalisées en associant de façon étroite l’ensemble des partenaires du projet et les acteurs du territoire puisque nous réaliserons 5 ateliers participatifs permettant de mettre en discussion le travail réalisé et d’engager un dialogue itératif avec les acteurs et usagers du territoire. Du point de vue scientifique, l’objectif est de créer un savoir partagé, de développer une approche globale et intégrée originale de l’écosystème marin modélisé comme un système dynamique et complexe d’interactions entre les agents multiples et hétérogènes. Du point de vue de la gestion, il s’agit de développer un outil transférable et appropriable par les gestionnaires du PNMGdL permettant la mise en dialogue des instances du PNM ainsi que des acteurs parties prenantes et en responsabilité des enjeux de gestion des espaces littoraux et marins sur des échelles spatiales et temporelles combinées et mobilisable à des étapes de questionnements ultérieurs.